Ivan Dario Marin

Artiste Peintre Montréalais

 

Originaire de la Colombie, l’artiste Ivan Marin s’est affirmé comme un des peintres de l’art naïf contemporain. Il rejoint, au début des années 70, un groupe de peintres influencés par le mouvement lancé par Diego Rivera.

 

Ses œuvres sont prisées au Québec et il fournissait les galeries. Invité par ces marchants d’art, il s’établit à Montréal en 1972. Après sa formation à l’université de Concordia, il travaille les formes du corps humain en recherchant les secrets de l’érotisme et de la volupté.

 

En 1983, il rejoint l’école de Botero mais donne à ses œuvres un cachet de lumière et une texture veloutée. C’est dans cette période, qu’il se lance dans une nouvelle direction qui caricature la vie culturelle Latino américaine. Et dans un esprit nouveau, il retrace les formes de ce monde : la joie de vivre, la nonchalance, le soleil, l’opulence, et l’abondance. Les acheteurs tombent en amour avec ses toiles car il a su parler à leur cœur.

 

Par son travail, il a renouvelé les codes de la pratique artistique naïve dans le monde, en ajoutant la notion d’émotion qui émane d’une situation. L’action figée et la structure spatiale de ses peintures donnent une nouvelle perception de la perspective qui parfois surprend les connaisseurs en art : Les détails et la texture du tableau ne sont pas visible à première vue, mais communiquent l’émotion pure au spectateur. Ce n’est que dans un deuxième temps que l’œil va explorer l’énigme qui génère ce sentiment de nostalgie.

 

Ses œuvres se trouvent partout au Canada, en Europe, en Asie, aux États-Unis, et en Amérique Latine. Ses réalisations ont laissé sa marque dans le cœur des collectionneurs d’art.

 

Après avoir admiré le tableau « La noche de los LEÑADORES (La nuit des bûcherons)», le célèbre poète Iván Zapata Pineda écrit ce poème pour rendre hommage à Monsieur Ivan Marin et célébrer avec nostalgie les anciennes traditions de la Colombie d’antan.

 

 

*    *   *


 

 

LOS LEÑADORES de IVÁN DARÍO.

 

 

Estos son los leñadores, terminada su faena;

Ya tumbaron los arbustos fuertes de la tierra buena.

No perciben los perfumes de albahaca y hierbabuena.

Porque estaban muy cansados, la jornada estuvo buena.

 

No dañan la ecología porque vuelven a sembrar:

Dos tallos por cada uno de los que van a tumbar.

¡Que industria maravillosa, la madera en Canadá!

Y estos gañanes la hacen, empujando de verdad.

 

Hoy sueñan con lindas mosas, con las que van a bailar.

El sábado por la tarde, cuando van a descansar.

Los solteros con su sueldo, ayudan en sus hogares.

Los casados a sus hijos, dan juguetes y manjares.

 

Estos son los leñadores que ha pintado Iván Darío.

Durmiendo como benditos al dulce rumor del río.

 

Iván Zapata Pineda.

 

Title of painting   : La noche de los Lenadores

  (La nuit des boucherons)

Artiste                   : Ivan Marin,

Media                    : Oil on canvas

Size                        : 1.02 x 1.22 cms

Date                       : 1994